Syndrome de l’intestin irritable : plantes et ostéopathie

Le syndrome de l’intestin irritable, ou colopathie fonctionnelle, se caractérise par une sensation de tensions et douleurs abdominales, d’inconfort, des ballonnements, une dépression… Des plantes médicinales et une prise en charge ostéopathique peuvent améliorer ces symptômes. Des recherches récentes évoquent une perturbation du microbiote intestinal.

>> Le syndrome de l’intestin irritable
>> Le microbiote intestinal
>> Les bienfaits des plantes
>> Les effets de l’ostéopathie

Illustration du syndrome de côlon irritable paur un dessin humoristique

Le syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable, selon une estimation de l’APSSII, toucherait 10% de la population française, soit près 7 millions de personnes en France. Bien souvent le diagnostic de colopathie fonctionnelle arrive après que les examens médicaux se sont révélés négatifs…

Les symptômes majeurs  de ce syndrome sont les douleurs abdominales, les ballonnements, la diarrhée ou la constipation, une sensation d’inconfort abdominal.

Le mode de survenue est vraisemblablement multifactoriel : facteurs inflammatoires, immunologiques, génétiques, psychosociaux, constitution du microbiote intestinal…

Un microbiote intestinal perturbé

Le microbiote correspond à ce que nous appelions la flore intestinale. Il s’agit de quelques 100 000 milliards de bactéries qui vivent dans notre système intestinal. C’est 10 fois plus que le nombre de cellules qui nous composent ! En nombre, nous sommes 90% de bactéries et 10% humain

1000 espèces différentes au moins sont présentes et jouent un rôle d’interface entre les aliments ingérés et les cellules intestinales : les bactéries dégradent, détoxifient, décomposent, mais produisent aussi des gaz et protègent contre les attaques bactériennes pathogènes.

Image par microscope de bactéries type E. Coli

L’INRA, notamment le pôle de Jouy-en-Josas, a observé que le microbiote des patients atteints du syndrome de l’intestin irritable était modifié : Annick Bernalier-Donadille explique que chez les patients SII plusieurs communautés bactériennes sont absentes alors que d’autres, qui produisent notamment du sulfure, prédominent. Les sulfures que produisent ces espèces sont potentiellement toxiques pour l’hôte et sont capables d’activer des récepteurs à la douleur. Ces bactéries pourraient ainsi avoir un rôle important dans l’hypersensibilité viscérale (présente chez 90% des patients SII) à l’origine de douleurs abdominales, via les sulfures qu’elles libèrent. Le métabolisme microbien aurait ainsi un rôle important dans la physiopathologie du SII.

Le neurologue David Perlmutter a écrit un livre extrêmement intéressant, L’intestin au secours du cerveau. Dans ce livre, le médecin fait le lien entre une dysbiose (un trouble dans l’équilibre des différentes bactéries intestinales) et des pathologies telles que les maladies d’Alzheimer et Parkinson, l’autisme et le TDAH mais également l’obésité et le diabète. Un article résumant ce livre est disponible sur ce site.

Les bienfaits des plantes

Une revue de la littérature scientifique faite par une équipe de l’université de Téhéran présente les plantes les plus efficaces dans la lutte contre la colopathie fonctionnelle.

La menthe poivrée

Photo de menthe poivrée utilisée en phytothérapie pour soulager les symptômes du syndrome de l'intestin irritable.

L’huile essentielle de menthe poivrée semble être la préparation monoflorale la plus intéressante pour améliorer le syndrome de l’intestin irritable. Dans un essai clinique randomisé contre placebo en double aveugle, l’huile essentielle de menthe poivrée a significativement diminué la fréquence des selles, les flatulences, ainsi que les gargouillements et les ballonnements.

De façon générale les différentes études montrent que l’huile essentielle menthe poivrée est efficace pour diminuer les douleurs abdominales.

Le curcuma

Photo de curcuma longa (racine et poucre) utilisée en phytothérapie pour soulager les symptômes du syndrome de l'intestin irritable

Le curcuma contient entre autres principes actifs la curcumine, qui a un effet anti-inflammatoire avéré. De plus la curcumine limite le stress oxydatif, protège des ulcères gastro-duodénaux et protège le foie des effets du paracétamol et du tétrachlorure de carbone (que l’on retrouve dans certains aérosols, solvants pour asphalte et bitume…).

Le STW5

Le STW5 est une composition polyflorale de 9 plantes (l’angélique, le carvi, la chélidoine, la menthe poivrée, la mélisse, la camomille, la réglisse, l’ibéris et le chardon-Marie). Le STW5 a montré dans de nombreuses études son effet pour diminuer les douleurs abdominales. Il semblerait que cette préparation augmente la sécrétion de mucus par l’intestin.

C’est l’action combinée de composants individuels qui permet d’expliquer les résultats du STW5.

Les effets de l’ostéopathie

Manipulation viscérale sur un enfant dans le cabinet Gas & Guibert, ostéopathes à Romagnat.

Le traitement ostéopathique viscéral se centre autour des systèmes circulatoires et nerveux, à la colonne vertébrale, aux viscères et organes ainsi qu’aux diaphragmes pelviens et thoraciques. Le but est de restaurer la balance homéostatique, de normaliser l’activité autonome de l’intestin, de favoriser la circulation lymphatique.

Le traitement ostéopathique viscéral a été évalué dans une étude française publiée dans le Journal of Digestive Disease et a montré qu’il améliorait significativement les diarrhées, les ballonnements ainsi que la douleur abdominal à court et long terme (un an après les manipulations). De plus le traitement viscéral a diminué la sensibilité rectale. Cette même étude n’a pas montré de changement pour la constipation ni la dépression.

Cependant, d’autres études sont nécessaires pour appuyer ces résultats, pour ouvrir de nouvelles voies également. L’expérience semble montrer qu’une complémentarité entre ostéopathie, plantes et probiotiques améliore substantiellement les symptômes de l’intestin irritable.

>> Accueil
>> La consultation en ostéopathie
>> Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *