Nos conseils pour digérer après les fêtes

Les fêtes de fin d’année riment souvent avec excès alimentaires. Pour savoir quoi faire dans l’après-fêtes, rien de tel qu’un rappel simplifié sur la physiologie du corps. Nous proposons également quelques conseils simples pour aider à digérer après les fêtes et les gros repas…



>> Physiologie simple de l’élimination
>> Une recette provençale pour faciliter la digestion
>> Les bienfaits de la marche sur la digestion

Photos de mains pleines de chocolat devant une boîte illustrant les excès alimentaires des fêtes de fin d'année.

Vous avez abusez des bonnes choses ?

Comment le corps élimine les toxines et déchets métaboliques ?

Savoir comment le corps élimine les toxines permet d’adopter les gestes sains pour bien digérer après les fêtes et partir d’un bon pied pour la nouvelle année.

Le corps humain possède quatre systèmes qui lui permettent d’éliminer les déchets métaboliques. Deux d’entre eux sont connus et nous les utilisons à chaque fois que nous allons aux toilettes, que ce soit pour la petite ou la grosse commission. Les deux autres sont moins connus et méritent largement que l’on parle d’eux. Il s’agit de la peau et des poumons (ils constituent d’ailleurs en Médecine Traditionnelle Chinoise le couple responsable de la fonction de Respiration). Peau, poumon, système urinaire et système digestif sont donc les quatre voies par lesquelles ce qui n’est pas ou plus utile au corps s’émancipe hors de notre enveloppe charnelle.

Soignez notre système digestif

Il est important de retrouver un équilibre alimentaire après quelques excès. Pour faire simple, il va falloir favoriser les fruits et légumes. Ils sont riches en fibres ce qui permet de favoriser le transit. En outre les fruits et légumes baissent le pH du corps. A ce titre, cela peut être le moment de limiter les aliments acidifiants : sucres simples, alcool, viande rouge, café…
En plus les fruits et légumes de saison sont super bons : courges, choux, clémentines, oranges, kiwis…

Graines de courge, riches en tryptophane, précurseur de la sérotonine

Notre astuce : récupérer les graines de courges plutôt que de les jeter. Rincer-les et faites-les griller à la poêle. Vous pourrez ainsi les manger en salade ou même les déguster avant le repas. Elles sont riches en tryptophane, un précurseur de la sérotonine. La sérotonine agit dans la régulation du sommeil, mais aussi dans certains troubles psychiques.

De l’eau, de l’eau, encore de l’eau

Boire de l’eau permet bien sûr d’hydrater l’organisme mais c’est aussi une façon d’augmenter l’excrétion urinaire. Cela permet de favoriser l’élimination des déchets métaboliques qui sont évacués par l’urine. Il n’y a pas de quantité d’eau à boire par jour ; 1 litre, 2 litres, plus, moins ? Le meilleur indicateur pour savoir si vous buvez suffisamment est la couleur de l’urine : elle doit être jaune claire à transparente. Si elle est plus foncée, cela signe une hydratation insuffisante. Si elle est trouble, ou avec du sang, ou qu’elle brûle, consultez votre médecin.

Inspirez par le nez

Les affections broncho-pulmonaires sont prédominantes en hiver. Un petit rappel s’impose. Certaines personnes on tendance à inspirer par la bouche. Or, l’entrée d’air doit se faire par le nez et ce pour plusieurs raisons : les poils du nez permettent de capturer les particules présentes dans l’air (poussières, pollens…) qui sont emprisonnées dans du mucus. De plus l’air se réchauffe et arrive donc à bonne température dans les poumons. Enfin l’air s’humidifie avant de parcourir les bronches et les alvéoles.

Sommaire

Une recette provençale légère

Thym, laurier, ail et clou de girofle entrant dans la rectte de l'aïgo boulido. Ce bouillon permet de bien digérer après les fêtes.

Les ingrédients de l’aïgo boulido

Pour vous aider à digérer après les fêtes, nous vous proposons une recette de soupe, ou plutôt de bouillon, à déguster en cette période pour aider à digérer après les fêtes : l’aïgo boulido (ou eau bouillie). Il existe mille et une variantes de ce plat en Provence. Voici la nôtre, pour 2 personnes.
Dans un litre d’eau froide salée, faites chauffer 2 feuilles de laurier, quelques branches de thym, entre 2 et 6 clous de girofle selon votre goût et environ 4 gousses d’ail coupées en morceaux. Monter à ébullition et laisser bouillir 5 à 10 minutes.
Sur du pain sec coupé en morceaux, versez un filet d’huile d’olive puis arrosé abondamment avec l’aïgo boulido.

Sommaire

Les bienfaits de la marche

Homme qui marche, illustrant les bienfaits de la marche pour bien digérer après les fêtes ou après un gros repas.

La marche agit sur plusieurs systèmes qui ensemble favorisent le fonctionnement viscéral. Lors de la marche la mobilisation légère et rythmique du bassin et des lombaires permet de solliciter en douceur les attaches ligamentaires de l’intestin grêle ainsi que du côlon (gros intestin).

De plus la marche augmente l’activité cardio-respiratoire. A ce titre, deux choses sont à noter :

  1. le sang va plutôt aller dans les muscles nécessaire à la marche, il n’est donc pas forcément des plus judicieux que de sauter dans les baskets après la forêt noire ou la coupe de champagne…
  2. l’augmentation de la fréquence et de l’amplitude respiratoire permet un bon brassage des viscères, ce qui facilite l’avancée du bol alimentaire. Penser donc à respirer tranquillement et amplement pendant que vous marchez.

Enfin marcher au grand air permet de mettre notre peau en contact avec le soleil, indispensable à la synthèse de Vitamine D. Si le soleil se cache derrière les nuages ce n’est pas grave puisque la quantité de lumière à l’extérieur sera toujours supérieure à celui d’une maison, ce qui influe favorablement sur le bien-être général.

Profitez donc de votre environnement proche pour découvrir les beautés de votre région en dégourdissant vos jambes, en aérant votre esprit et donc en brassant vos viscères !

Sommaire

>> Accueil
>> Comment se passe une consultation ?
>> Qui sommes-nous ?

2 réflexions sur “Nos conseils pour digérer après les fêtes

  1. bonjour apres avoir parcouru votre site je remarque que vous avez la critique facile sur l étude du perko mais vos articles demanderais aussi quelque précision par exemple en médecine traditionnelle chinoise la respiration ne dépend pas que de la peau et du poumon mais de ces deux concept dépende le wei qi énergie défensive lié plutôt aux défenses immunitaire. De plus il vous auriez du évoquer la rate et l estomac comme base de la digestion car cette de cette harmonie dépend la digestion et bien plus encore. Enfin il aurait fallu proposer un gruau de riz au haricot azuki qui renforce la rate et le rein (important surtout dans cette période hivernal qui a débuté le 7 novembre ….Je trouve cette article vide de tout conseil principaux pour une bonne digestion et donc une bonne immunité .

    • Bonjour et merci de votre critique.

      Tout d’abord concernant Percko : cette entreprise annonce se basait sur les données « d’une étude scientifique ». Je me suis permis d’en établir une lecture critique et de la partager sur mon site. Ni plus, ni moins. Il me parait incomparable de mettre en balance une lecture critique d’article avec un rappel simple de la physiologie de la digestion.

      Concernant le présent article : j’ai pris le soin de préciser qu’il s’agissait de quelque chose de simple. Mon objectif n’était pas l’exhaustivité mais la présentation (ou le rappel) de données abordables. Libre à chacun de creuser plus la question avec les professionnels adaptés, diététiciens, nutritionnistes, praticiens en médecine chinoise etc. Vos précisions en médecine chinoise ne manqueront pas d’éclairer les lecteurs.

      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.